La Commission Malraux pour l’Europe de la Culture

La Commission Malraux pour l’Europe de la Culture a été fondée à l’occasion du cinquantenaire de la création par le Général de Gaulle, du Ministère des Affaires culturelles pour André Malraux. S’inscrivant dans le cadre d’un soutien aux célébrations nationales, elle est placée sous la présidence d’honneur d’Alain Malraux.

Annick du Roscoät, Présidente du Haut Comité National de la Francophonie, nommée par le Président de la République Jacques Chirac au sein du Collège des personnalités qualifiées du Conseil Economique, Social et Environnemental, a également  été appelée à la Présidence de la Commission, qui a pour vocation de dresser un état des lieux et des perspectives de l’Europe de la Culture afin de contribuer à sa relance et à son développement.

Dans cette optique, elle a décidé d’associer Ambassadeurs et personnalités européennes, à qui une contribution a été demandée, pour avoir un éclairage provenant de différents pays, sur les grandes orientations à privilégier dans le cadre d’une politique culturelle commune, à l’image de ce qui a été fait pour l’Education avec Erasmus.

Ces contributions, auxquelles s’ajouteront les fruits des différentes auditions, ont été regroupées dans un « Livre Blanc de l’Europe de la Culture ».

À l’issue de l’année 2009, marquée également par un colloque au Sénat, la publication des dessins inédits d’André Malraux ou l’exposition Malraux en Haïti du Musée du Montparnasse, la Commission poursuit ses auditions pour contribuer au rayonnement de la culture au niveau européen.

Il est à noter qu'à l'issue des commémorations du cinquantenaire, Madeleine Malraux, a été nommée Officier de la Légion d'Honneur par le Ministre de la Culture et de la Communication, puis a reçu, en 2011, la Médaille de Grand Argent de la Ville de Paris, qui lui a été décernée par le Maire-adjoint chargé de la Culture, Christophe Girard.

 

On rappellera également l’engagement international d’Alain Malraux, Président d’honneur de la Commission Malraux, dans son combat pour la création d’un théâtre des « deux rives » de répertoire français à New-York et de répertoire américain à Paris…
La Commission patronne aussi le « Grand Prix de la Photographie du Patrimoine Gastronomique » (au sein du Festival international de la Photographie Culinaire) qui avait été fondé dans le cadre du soutien à la candidature de la France pour le classement de sa gastronomie au patrimoine mondial de l’Humanité, par l’Unesco.
 

Pour 2012, c’est l’édition qui est à l’honneur à l’occasion du dixième anniversaire de « la Nuit du Livre » dans les salons de l’Automobile Club, au cours de laquelle a été décernée, en présence de trois cents personnalités du monde de l’édition et des medias, réunies sous le patronage du Ministre de la Culture, le premier "Grand Prix André Malraux du Livre du Patrimoine"...

Le Journal du Parlement est le partenaire media de la Commission Malraux.