Comment réinventer l’Europe par Harlem Désir, Secrétaire d'Etat aux affaires européennes

 

 

L’Europe est à un moment clé de son histoire. Lors des élections européennes du 25 mai, nos concitoyens ont appelé l’Europe à changer, et à changer profondément. A être plus concentrée sur l’essentiel, plus simple, moins technocratique, moins tatillonne, moins dispersée, moins austère. A agir et à agir rapidement pour redonner du souffle au projet européen. A obtenir des résultats à la fois concrets et durables.

Oui, le projet européen doit être réinitialisé. Oui, l’Europe doit se réinventer.

Comment conduire cette nouvelle étape ? En menant tout d’abord une politique forte pour la croissance et l’emploi, et notamment pour l’emploi des jeunes. Comme les pères fondateurs de l’Europe ont donné corps à leur rêve sur les ruines des champs de bataille de deux guerres mondiales, nous devons donner un avenir solide à la jeunesse, au moment où l’Europe sort d’une des crises économiques et sociales les plus graves de son histoire. Formation, apprentissage, Erasmus professionnel, aides à la création d’entreprise, lancement de grands campus universitaires européens, les chantiers sont nombreux.

L’Europe doit aussi renouer avec les grands projets, en lançant un vaste programme d’investissement à cinq ans. A cet effet, il faut utiliser les instruments publics, le budget européen, les fonds structurels, la Banque européenne d’investissement mais aussi orienter l’épargne privée vers la relance de l’économie et la consolidation de la croissance. De grandes infrastructures en matière d’énergie, de transports, de numérique doivent être créées. L’Europe doit agir plus vite et plus fort dans les domaines de la recherche, de l’innovation, de la santé. Une politique européenne de l’énergie doit faire réussir la transition énergétique, défi des prochaines années. Elle doit permettre de maîtriser la facture énergétique pour les ménages et les entreprises, de réduire la dépendance énergétique de l’Europe, de sécuriser les approvisionnements et de répondre aux défis du changement climatique.

L’Europe doit faire vivre ses valeurs. Il doit y avoir un mieux-disant social européen, une convergence vers le haut. Un programme de rapprochement fiscal et social doit être mis en œuvre. Il s’agira de créer un socle commun de droits sociaux, comme par exemple l’instauration d’un salaire minimum dans chaque Etat membre, Il faudra lutter de manière résolue contre la fraude et l’évasion fiscales et lutter partout pour l’égalité salariale et professionnelle entre les femmes et les hommes.

La liberté, la justice et la sécurité doivent être au cœur de ce nouveau chapitre de la construction européenne. Chaque citoyen européen doit se sentir protégé. L’espace de libre circulation est une garantie pour les citoyens européens. Une politique commune d’immigration doit être mise en place en renforçant la solidarité entre Etats membres, en intensifiant la lutte contre les filières d’immigration irrégulière et en améliorant l’asile et l’intégration des migrants légaux. L’Europe doit aussi faire porter sa voix de manière plus forte sur la scène internationale et mettre en œuvre une politique de sécurité et de défense commune.