Les palmes de Monsieur Schultz, Les Maîtres-chanteurs et Au secours, je l'aime...

 

Les Palmes de Monsieur Schultz  

Quelle bonne idée d’avoir repris cette pièce de 1989 et qui, après quelques semaines difficiles à sa création, connut un succès foudroyant, auréolée de quatre Molière l’année suivante ! La mise en celle de Gérard scène de Patrick Zard - qui interprétait à l'origine le rôle de Brémont - s’est glissé avec délice dans Caillaud. Les nouveaux interprètes sont tous parfaits : Guillaume Bouchède, Constance Carrelet, Michel Crémadès, Benjamin Egner, Daniel Hanssens et Valérie Vogt. La pièce de Jean-Noël Fenwick, qui raconte comment Pierre et Marie Curie ont découvert le radium, n’a pas pris une ride, c’est drôle, délicat et fort instructif ! Ajoutons à cela un joli décor et des costumes bien trouvés... Tous les ingrédients sont donc réunis pour une soirée réussie.

Théâtre Michel, 21h - 38rue des Mathurins 75008 Paris - www.theatre-michel.fr 

 

Les Maîtres-chanteurs

Pour qui souhaite passer une soirée légère comme une bulle de champagne, il convient de prendre le chemin du Théâtre des Deux-Anes. Car en alternance avec le célèbre spectacle de chansonniers, (resté inégalé à ce jour) une nouvelle production « Les Maîtres-Chanteurs » est prétexte à des illustrations musicales très drôles sur un répertoire qui va d'Offenbach à Bizet en passant par Verdi ou Francis Lopez. Le résultat est des plus réjouissants, car quatre vrais chanteurs lyriques, dont Raphaelle Farman et Jacques Gay, ainsi qu'un pianiste-comédien, revisitent airs d'opéras, d'opérettes et chansons de toujours avec une bonne humeur des plus communicatives. Au surplus, pour la première fois dans un spectacle lyrique, les spectateurs deviennent les choristes de la représentation ! Pour revisiter avec talent, esprit et sans se prendre au sérieux, les grands airs du répertoire...

Théâtre des Deux Ânes -100 Boulevard de Clichy 75018 Paris - www.2anes.com

 

  Au secours, je l'aime !

C'est le renouveau du Vaudeville. Ou comment un jeune couple évolue au fil des années ! Fabrice Tosoni, l'auteur et metteur en scène, s’amuse et nous amuse avec ses personnages, en décortiquant les hauts et les bas d’une relation amoureuse, de la rencontre à la venue des enfants, en passant par la grossesse ( moment assez jubilatoire de la pièce). Les situations sont souvent bien vues et les répliques bien troussées. Cette comédie, qui avait été créée au Mélo d’Amélie, trouve à la Comédie de Paris, avec un nouveau décor de Juliette Azzopardi et les lumières de Jacques Rouveyrollis, une vraie stature. Les comédiens qui jouent, en alternance, sont formidables – Carine Ribert, Mathieu Stortoz – et une mention spéciale pour Manon Rony qui interprète une dizaine de personnages avec une facilité et un naturel époustouflant le soir de ma venue.

Comédie de Paris, 42 rue Pierre Fontaine  - 75009 Paris. 21h30. www.comediedeparis.com. Tel : 01 42 81 00 11