Ninon de Lenclos ou la liberté

 

Dans « Ninon, Lenclos ou la Liberté », elle ressuscite avec bonheur et  finesse, celle qui se paraît de ses amants comme les autres femmes de leurs bijoux(on la surnommait « Notre Dame des Amours »), qui tint un salon très couru et fit forte impression sur Louis XIV. N'écrivait-elle pas dans une lettre au Marquis de Sévigné : « l'amour est la pièce du monde où les actes sont les plus courts et les entractes les plus longs... » ?

La pièce en alexandrins d'Hippolyte Wouters peint avec beaucoup d'esprit et de talent les grandes étapes de sa vie, notamment sa rivalité avec Madame de Maintenon (Pauline Macia) et fait intervenir aussi quelques-uns des hommes (Sacha Petronijevic et Sylvain Clama) qui ont compté, à un titre ou à un autre... 

Au-delà d'une distribution vraiment de qualité, on sent que Cyrielle Clair a trouvé là un rôle à sa (dé)mesure et on ne peut s'empêcher de retrouver un style présent, jadis, à la Comédie française et qui a, malheureusement, trop souvent déserté depuis la Maison de Molière...

« Quand l’auteur m’a proposé sa pièce », explique-t-elle, « j’ai été absolument séduite par cette Ninon, femme résolument moderne par son esprit d’indépendance, qui assume pleinement les conséquences de ses choix, et qui vit les élans de son corps et de son cœur avec pour seul credo : la liberté ! »

Si l'on ajoute à cela une jolie mise en scène, très fluide, des costumes et décors élégants, qui plongent d'emblée le spectateur au cœur du XVIIème siècle, on comprendra que l'on a tous les éléments  réunis pour passer une soirée originale et des plus réussies. A l'évidence, l'une des meilleures surprises de la saison !

Théâtre du Chêne Noir - Avignon
04 90 86 74 87